Haut de page

panorama9

N° 198  Du deuil à la mémoire. Les Monuments aux Morts de la Corse (Guerre 1914/1918) de Jean-Paul PELLEGRINETTTI  et de Georges  RAVIS-GIORDANI.

Chaque village de Corse, ou peu s'en faut, possède un monument dédié aux morts tombés lors de la Grande Guerre.

 

 Présentation de l'éditeur
La guerre de 14-18, dite la Grande, bien que se déroulant à plusieurs centaines de kilomètres de l'île y a pourtant décimé la population masculine. Le contingent d'insulaires fut proportionnellement un des plus importants et le nombre de morts au champ d'honneur certainement en rapport. Dès 1919, l'île, suivant en cela un mouvement national, vit ériger les premiers monuments du souvenir dédiés « aux morts ». De nombreuses années durant, les souscriptions, les projets, les cérémonies inaugurales puis annuelles, furent l'objet, parfois l'enjeu des activités sociales villageoises. Aujourd'hui, quasiment aucun village qui ne possède son monument aux morts, sur lesquels sont
venus s'ajouter les noms des victimes des guerres suivantes, de 39-45, coloniales, d'Indochine, d'Algérie… Aucun de ces monuments, idéalement placés au centre du bourg, qui ne voient passer la
population désormais indifférente ou presque.

Biographie de l'auteur
Georges Ravis-Giordani est ethnologue.
Jean-Paul Pellegrinetti est historien.
Beate Kiehn est ethnologue.